Protection des droits de la femme,de l’enfant et mise en place des activités économiques dans la région d’Androy

Le projet

Dans le Sud de Madagascar, plus précisément dans la région Androy, les femmes subissent des injustices sociales souvent dictés par les us et coutumes. Une inégalité qui s’étend  vers d’autres secteurs sociaux, car il y a plus de femmes analphabètes, avec beaucoup d’enfants à charge, et ne possédant ni terres ni ressources.

Certaines coutumes et pratiques contribueraient à la tolérance sociale du mariage des enfants, et qui est aussi déterminé principalement par l’attitude laxiste ou même complice de la communauté, y compris les parents.

Concernant la situation des enfants, une déperdition scolaire assez prononcée est observée au niveau des établissements scolaires .Des formes d’exclusion scolaire persistent. 

Tous ces faits aggravent la situation de pauvreté des ménages de cette région et handicapant ainsi l’avenir des femmes , des enfants et du pays.  

logo vesosmad DIGITAL
Logo UNICEF - vertical - MG - background white

Objectif

■ L’objectif général de ce projet consiste à l’amélioration de la capacité des enfants et des communautés à se protéger contre la violence, le mariage et la grossesse précoce dans 25 fokontany/ communautés de la région d’Androy  

Lieux d'intervention

Bénéficiaires

Nombre d’enfants / Jeunes bénéficiaires 

  • 759 élèves scolarisés
  • 80 adolescents/jeunes bénéficiaires de cours d’alphabétisation
  • 40 jeunes en formation professionnelle et porteurs de projets économiques
  • 200 adolescents(e)s formés en Life Skills 
  • 40 jeunes filles mères bénéficiaires de réinsertion scolaire

■Nombres de familles accompagnées 

  • 29 021 personnes, enfants et adultes bénéficiaires indirects 

 

Résutats du projet

Les enfants et les adultes ont la capacité d’identifier et d’accéder aux services de protection contre la violence, le mariage des enfants et la grossesse précoce.

Les communautés/ fokontany et les autorités locales interviennent dans le maintien et le renforcement du système de protection de l’enfant. 

Les enfants susceptibles d’être victimes de violence, de mariage et de grossesse précoce acquièrent une connaissance de soi, maîtrisent leur environnement et développent leurs compétences et connaissances.

Les enfants scolarisables susceptibles d’être victimes de violences, de mariage et de grossesse sont maintenus en classe sous surveillance d’adultes protecteurs. 

Tous les cas signalés auprès des 25 permanences d’écoute des 25 fokontany, sont traités et suivis/accompagnés par leurs membres. Et sont orientés vers les membres des Réseau de Protection de l’Enfance locaux. Les adolescents/jeunes non scolarisables victimes ou à risque de violences, de mariage et de grossesse sont insérés dans une vie active, sociale et économique.

Durée du projet
Juillet 2020 - Novembre 2021 90%