Appel d’offres ouvert pour le recrutement d’un Organisme ou d’un Consultant expert dans le domaine de la pêche

APPEL D’OFFRES OUVERT POUR LE RECRUTEMENT D’UN ORGANISME OU D’UN CONSULTANT EXPERT DANS LE DOMAINE DE LA PECHE

Projet : MITYMA « MIavotse TYMArefo » – Soutenir l’émergence sociale, économique et écologique des populations vulnérables dans le Sud de Madagascar

Durée de prestation : 3 ans

Zones d’intervention : Région Androy (Ambovombe, Tsihombe) et Région Anosy (Taolagnaro)

1- Contexte

Afin de contribuer à la concrétisation des droits de l’enfant dans la zone la plus déshéritée et enclavée de Madagascar, où les filles et les femmes sont victimes de discriminations et sévices gravissimes, et où l’insécurité alimentaire ainsi que l’extrême pauvreté sont généralisées, SOS Villages d’Enfants Madagascar lancera le projet MITYMA qui vise à promouvoir, pour les enfants en situation de grande vulnérabilité, et en particulier ceux risquant de perdre la prise en charge parentale :

  • Un accès durable aux droits et services essentiels : identité, santé, nutrition, éducation ;
  • Un cadre de vie protecteur, aussi bien au sein de sa famille qu’au sein de sa communauté ;
  • Un cadre de vie matériel adéquat et stable, par la valorisation de ressources halieutiques largement sous-exploitées et l’application de techniques innovantes (biotechnologie et agroécologie) permettant de faciliter et de sécuriser la culture et l’élevage dans ce contexte exigeant.

Cofinancé par l’Agence Française de Développement (AFD), le projet sera mis en œuvre en partenariat avec SOS Villages d’Enfants France et AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontière) pour une durée de 3 ans (Février 2022 – Janvier 2025). Les zones d’intervention du projet se situent dans 4 districts de la Région Androy (Ambovombe, Tsihombe, Beloha, Bekily) et un district de la Région Anosy (Taolagnaro).

Lors de montage du projet, une étude de faisabilité technique a également été menée par expert dans le domaine de la pêche afin de mieux définir les activités à mettre en œuvre et a permis de consulter les pêcheurs, mareyeurs, sous collecteurs et collecteurs-exportateurs se trouvant dans la zone d’intervention, ainsi que les responsables des projets menés dans le domaine.

Dans le cadre du projet, SOS Villages d’Enfants Madagascar est donc à la recherche d’un organisme ou d’un consultant expert dans le domaine de la pêche capable d’assurer la mise en œuvre des activités identifiées sur la base des recommandations de l’étude précitées et contribuant à l’atteinte de l’Objectif Spécifique 3 visant à renforcer la résilience des familles face aux chocs environnementaux, sanitaires, monétaires en exploitant de nouvelles opportunités vivrières et économiques porteuses et adaptées aux conditions locales. Plus précisément, le prestataire interviendra principalement dans le cadre de la mise en œuvre des activités A.3.1.1, A.3.1.4 et A.3.2.2 du projet.

2- Objectifs de la prestation

L’objectif global de la prestation consiste à renforcer la résilience des familles face aux chocs environnementaux, sanitaires, monétaires en exploitant de nouvelles opportunités vivrières et économiques porteuses et adaptées aux conditions locales, en particulier dans le domaine de la pêche.

Pour cela, il s’agit plus spécifiquement de :

  • OS1 : Renforcer la capacité des 16 membres du personnel de SOS Villages d’Enfants Madagascar intervenant sur le projet, et de 2 représentants du Ministère, en matière de techniques et expertises de pêche et de transformation en vue d’améliorer la qualité de l’accompagnement et le suivi des AGR des bénéficiaires ;
  • OS2 : Accompagner les 120 familles de la zone littorale, sous forme de groupement, dans l’amélioration de leur sécurité alimentaire et revenu grâce à l’exploitation et à l’utilisation viable des ressources halieutiques dans le respect de l’environnement.
  • OS3 : Contribuer à la restructuration du Centre de Formation en Agroécologie et Gestion Halieutique (CEFAGH) à travers la définition des modules de formation et la réhabilitation, l’aménagement et l’équipement de ses locaux.
3- Résultats attendus

A l’issu de la prestation, il est attendu que :

  • Les membres du personnel de SOS Villages d’Enfants Madagascar intervenant sur le projet, ainsi que les représentants du Ministère, ont renforcé leur capacité en matière de techniques et expertises de pêche et de transformation ; et sont capable de mieux accompagner et suivre les AGR des bénéficiaires.
  • Les 120 familles accompagnées améliorent leur sécurité alimentaire et leur revenu grâce à l’exploitation et à l’utilisation viable des ressources halieutiques dans le respect de l’environnement.
  • Le Centre de Formation en Agroécologie et Gestion Halieutique (CEFAGH) soit restructuré avec de nouveaux modules de formation et des nouveaux locaux fonctionnels et équipés.
4- Principales activités

Pour atteindre ces résultats, le prestataire aura pour principale mission la mise en œuvre des activités suivantes :

  • Activités en lien avec l’OS1 :
    • Réaliser une séance de formation/renforcement de capacité à destination des membres du personnel de SOS Villages d’Enfants Madagascar, et des représentants du ministère, en matière de techniques et expertises de pêche.
    • Réaliser une séance de formation/renforcement de capacité à destination des membres du personnel de SOS Villages d’Enfants Madagascar, et des représentants du ministère, en matière de para-biotechnologie aquacole et agricole.
  • Activités en lien avec l’OS2 :
    • Former et conseiller les jeunes et les pêcheurs locaux bénéficiaires aux nouvelles techniques de pêches plus efficaces et plus sélectives :
      • Apporter une expertise et conseil pour la construction de bâtiment de stockage avec système de refroidissement au niveau des 4 fokontany (3 faux Cap + 1 Ekonka) ;
      • Apporter une expertise et conseil pour équiper en matériels divers (panneaux solaire et autres) chacun des 4 nouveaux bâtiments de stockage ;
      • Former et accompagner (pendant 6 mois) 40 jeunes du SOS Villages d’Enfants Tanandava et 52 pêcheurs piroguiers en matière de nouvelle technique de pêche et dans la confection à terre et l’utilisation en mer de nouveaux engins de pêche
    • Former 330 femmes et jeunes sur les techniques de conservation des produits de la mer :
      • Réaliser une formation/démonstration en matière de fumage à chaud et de salage dans la saumure pendant 1 mois ;
      • Apporter une expertise sur les équipements et matériels nécessaires pour la conservation destinés aux bénéficiaires se trouvant dans les 4 zones d’intervention (Fumoirs en barrique et matériels de salage au saumure) ;
      • Apporter une expertise dans la réalisation des travaux d’adaptation des vélos pour le transport des poissons (10 vélos x 4 zones) ;
      • Apporter une expertise dans la fourniture des kits complets de transformation et de conservation pour les pêcheurs à raison de 2 kits complets par groupement pour 2 groupes (femmes et jeunes) X 4 fokontany (littoral) ;
      • Apporter une expertise dans la fourniture d’un tricycle cargo, pour faciliter les transports et la commercialisation des produits, aux membres de groupement de 2 localités (1 voiture cargo chacun pour Tanandava et Ekonka).
    • Construire un atelier de construction de pirogue et de pêche et former une partie des pêcheurs sur la fabrication de pirogue :
      • Apporter une expertise dans la construction de bâtiment pour l’atelier de fabrication de pirogue au niveau de Tanandava et de Taolagnaro ;
      • Apporter une expertise pour équiper les 2 nouveaux ateliers de fabrication de pirogue construits (tables, scie électrique, autres équipements et matériels nécessaires à la fabrication de pirogue) ;
      • Apporter une expertise dans la fourniture des matériels et intrants nécessaires (planche, vis…) à la fabrication de pirogue de démonstration pour l’apprentissage des jeunes et des locaux dans les 2 zones (Tanandava et Toalagnaro) ;
      • Apporter une expertise dans la fourniture des matériels de pêche (palangrotte, palangre pélagique, palangre de fond et ligne de traîne) pour 40 jeunes formés en 3 ans et pour 52 pêcheurs piroguiers de Fokontany formés au cours de la première année de MITYMA, dans les 2 zone littorales.
      • Réaliser des formations/démonstrations en fabrication de pirogues en planches de bois pendant 12 mois (suivi de la construction et de l’équipement de l’atelier de fabrication et entretien des pirogues en planches ; la fabrication de deux (2) pirogues ; la formation des 2 groupes de jeunes (5 personnes par groupe pendant 6 mois) et des 2-3 charpentiers locaux, en construction et conservation des pirogues en planches de bois) ;
    • Activités en lien avec l’OS3 :
      • Définir le curriculum des 6 modules de formation du CEFAGH
        • Proposer les matériels et équipement pédagogique nécessaires pour le transfert de compétence ;
        • Elaborer 10 guides en Malagasy pour chaque type de filières.
      • Réhabiliter, aménager et équiper les locaux du CEFAGH pour accueillir les autres secteurs de formation et de recherche :
        • Apporter une expertise dans la réalisation des travaux de réhabilitation du bâtiment actuel du centre et la construction du bâtiment en annexe pour accueillir un laboratoire ;
        • Apporter une expertise pour équiper le nouveau laboratoire en matériels et équipement de recherche
        • Apporter une expertise pour réaliser des travaux d’adaptation des anciennes structures en écloserie pour l’aquaculture et la production d’alevins.
5- Durée/produits et livrables

La prestation durera pendant 36 mois  et les livrables attendus sont les suivants :

Produits livrables Date de livraison Moyens de vérification
1 Rapport de démarrage incluant : – L’approche méthodologique et une note de cadrage – Le plan de travail budgétisé (chronogramme des activités + budget), sur la durée de la prestation – Le plan de travail budgétisé détaillé annuelle (chronogramme des activités + budget) 1 semaine après signature du contrat Rapport de démarrage validé par SOS Villages d’Enfants;
2 Rapports mensuels d’avancement des activités composés de : – Rapport technique – Rapport financier – Ensembles des pièces justificatives et des sources de vérification 10 jours après la fin de la période concernée. Rapport mensuel d’avancement des activités validé par SOS Villages d’Enfants;
3 Rapports annuels intermédiaires de l’intervention, composés de : – Rapport narratif technique – Rapport financier – Ensembles des pièces justificatives et des sources de vérification – Le plan de travail budgétisé détaillé (chronogramme des activités + budget), pour l’année suivante 45 jours après la fin de la période concernée Rapport annuel intermédiaires validés par SOS Villages d’Enfants;
3 Rapport final de l’intervention (récapitulatif des résultats de l’intervention) composé des : – Rapport narratif technique – Rapport financier – Ensembles des pièces justificatives et des sources de vérification 45 jours après la fin de l’intervention. Rapport final de l’intervention validé par SOS Villages d’Enfants
6- Rémunérations

Les paiements s’effectueront en versements de la manière qui suit :

  • 25% après validation du rapport de démarrage ;
  • 25% à la suite de la validation du rapport intermédiaire de fin d’année 1
  • 25% à la suite de la validation du rapport intermédiaire de fin d’année 2
  • 25% après validation du Rapport final de l’intervention (récapitulatif des résultats de l’intervention).
7- Profil recherché

L’organisme spécialisé ou le consultant expert devrait pouvoir répondre aux critères et exigences suivants :

  • Etre enregistré légalement (NIF et STAT) et en fournir les preuves nécessaires lors de la candidature;
  • Ayant au moins 10 ans d’expériences dans le domaine de la pêche durable et d’accompagnement de communautés de pêcheurs ;
  • Bonne connaissance du contexte du sud de Madagascar et de la région d’intervention du projet
  • Ayant des ressources matérielles et humaines adéquates pour l’exécution de la prestation

Le chef de mission doit avoir le profil ci-après :

  • Avoir au moins un diplôme universitaire de niveau maîtrise au minimum (Bac+4) dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, l’agronomie, la gestion, l’économie, les ressources naturelles ou dans un domaine équivalent.
  • Avoir au moins 10 ans d’expériences professionnelles dans le secteur de la pêche et des ressources halieutiques ;
  • Une connaissance accrue  des contextes et du domaine halieutique locales, en particulier du Grand Sud de Madagascar, en particulier des réglementations environnementales et des risques climatiques liés à l’exploitation des ressources halieutiques et les mesures d’adaptation correspondantes pour une exploitation durable des ressources halieutiques
  • Une expériences avérée en travail d’analyse, de conseil et de mise en œuvre de pratiques
  • Innovantes en matière de pêche et de gestion des ressources halieutiques résilientes au climat ;
  • Une expérience avérée dans la commercialisation et recherche de débouchée des produits halieutiques et des produits d’aquacole
  • Une expérience confirmée dans la formation des adultes, en particulier des femmes
  • Expériences dans la zone d’intervention du projet ;
  • Avoir une excellente capacité de communication, d’analyse, de synthèse et de rédaction ;
  • Avoir une maîtrise des outils informatiques, d’analyse et de traitement de données ;
  • Maîtriser la langue française et malagasy.
8- Procédure de soumission de candidature

La candidature doit contenir :

a) Une offre technique qui comprendra :

  • La fiche technique de l’organisme avec les documents administratifs en règle (NIF,STAT…);
  • Une synthèse des réalisations similaires de l’organisme (expériences) avec au moins trois (3) personnes références et leurs contacts ;
  • Une note explicative sur la compréhension des TDRs ;
  • La présentation de l’approche méthodologique, de l’organisation de la mission envisagée et du chronogramme d’exécution de la mission.

Le prestataire aura la latitude de proposer l’andragogie qui lui paraît la mieux adaptée. Toutefois il est important de mettre en avant les points suivants : (i) Le formateur privilégiera les démonstrations pratiques ; Il est souhaitable de limiter la durée de la formation théorique en salle ; (ii) Utiliser plus de supports visuels (diapositives) lors de ces formations théoriques ;

  • CV détaillé du personnel à impliquer dans la mission avec les expériences dans des missions similaires ;
  • Ébauches des outils et supports à utiliser durant les séances de formation et de suivi des activités ;
  • Un engagement sur l’honneur de la disponibilité du personnel à impliquer dans la mission et de sa capacité à respecter les délais du mandat ;

b) Une offre financière détaillée.

La proposition financière comprend une ventilation détaillée des postes de dépenses (nombre de jours de consultation par expert, honoraires journaliers par expert, etc.).

A noter que la proposition financière est à considérer dans son intégralité et doit tenir compte des frais divers engagés par le/la consultant/e pendant la durée totale du contrat (par exemple, les frais, l’assurance maladie, vaccination, frais de bureau et toutes les autres dépenses pertinentes liées à la performance des services…). Tous les frais de voyage envisagés doivent être inclus dans la proposition financière.

Le budget global devra être en Ariary, toutes taxes comprises.

9- Evaluation des offres

Méthode de sélection : Examen des dossiers, éventuellement suivi d’un entretien de validation.

Critères d’évaluation : Chaque candidature sera évaluée sur la base des critères suivants :

CRITERES NOTE/ 100
Existence de document administratifs en règle Critère exclusif
EXPÉRIENCES ET MISSIONS SIMILAIRES DE L’ORGANISME ou du consultant 20  POINTS
Ayant au moins 10 ans d’expériences dans le domaine de la pêche durable et d’accompagnement de pêcheurs  10  points
Missions similaires surtout dans le Sud de Madagascar 10  points
CONFORMITÉ DE LA MÉTHODOLOGIE ET DU PLAN DE TRAVAIL  PROPOSÉS AVEC LES TDRs  40 POINTS
Approche méthodologique  30 points
Compréhension de la mission 5 points
Méthodologie claire et bien détaillée 15 points
Cohérence de l’approche 10 points
Plan de travail conforme à la méthodologie 10 points
Exhaustivité 5 points
Clarté 5 points
QUALIFICATION ET COMPÉTENCES DU PERSONNEL CLÉ  40 POINTS
Chef de mission 40  points
Diplôme  2  points
Nombre d’années d’expériences générales 2  points
Nombre d’années d’expériences en pêche et aquaculture 10  points
Expériences en conduite d’enquête de base et de situation de référence de projet  5 points
Expériences en accompagnement de communautés paysannes, notamment des pêcheurs 15  points
Connaissance et expériences dans les  zones d’intervention du projet 6  points
TOTAL  100 POINTS

Note totale pour l’évaluation technique-max 100 points.

Seuls les organismes dont les offres techniques ont atteint une note égale ou supérieure à 70 points sur 100 verront leur offre financière dépouillée et évaluée.

10- Dépôt de la candidature

Les dossiers de candidatures (proposition technique et financière) devront être obligatoirement déposés au plus tard le 4 mars 2022 à 17h00 ,envoyés en versions électroniques à l’adresse email procurement.soscvmada@vesosmad.org